Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /
Image hébergée par servimg.com 
Madras

Madras  
Du nom de sa ville d'origine, Madras (actuelle Chennai, capitale de la province du Tamil Nadu en Inde.).
A l'origine, tissu indien à trame en soie et chaîne en coton, tissé avec des fils teintés aux colorants naturels. A rayures ou carreaux. Armure toile.
1 - Etoffe à chaîne de soie et trame de coton, tissé en plusieurs couleurs vives formant des carreaux ou des dessins, dont on fait des tissus, écharpes, jupes…Armure toile.
Texture simple, se froisse facilement, sert pour les vêtements courants.     
2 - Coiffure formée d’un foulard en tissu madras porté par les femmes antillaises.
Images: tissu madras -
> voir aussi coton madras


Mahaju    
Le mahaju est une technique d’impression textile africaine de réserve.
Technique :
Le nouage du tissu cache une partie de l’étoffe avant teinture. On emploie du tissu fin, du sel de cuisine, de la soude de ménage et un récipient émaillé. On roule ou on plie le tissu sur une longue bande étroite, puis on le noue en plusieurs endroits. On peut tordre le tissu et nouer la pointe ou les 4 coins du tisu. On plonge le tissu dans le bain de teinture, on rince et on sèche.
Histoire :
Il existe en Afrique occidentale plusieurs techniques de teinture par réserve dont le mahaju (qui ne nécessite aucun matériau spécifique), dérivé du shibori japonais (nouage du tissu par un fil enduit de cire). Ces étoffes, souvent teintes en bleu indigo, ont un rôle majeur dans la vie sociale africaine, portés aux fêtes et cérémonies, symbolisant richesse et rang social, et longtemps monnaie d’échange.
Artisanat du Sénégal, Mali, Nigéria, il a rayonné dans tout l’Ouest africain. Le coton avait été introduit au Moyen-âge et s’est joint à la maîtrise de l’indigo par certains peuples. Très variés, ces procédés sont cependant en voie d’extinction à cause du développement des tissus imprimés européens depuis le milieu du XXe s.          

 


Image hébergée par servimg.com

Maille tubulaire

Maille   
Etoffe obtenue par tricotage industriel.          

Maille tamisée   
Tissu en mailles semblable à un filet à grands trous et aux fils épais. Il sert surtout pour les sous-vêtements et sacs à linge.          

Manille     Tissu naturel d’origine végétale. Cette matière textile est fournie par la feuille du chanvre de Manille, synonyme de abaca, ou bananier des Philippines, de la famille des musacées.          
 

Image hébergée par servimg.comMatelassé

Matelassé   
Matelasser : fixer par des piqures, formant un dessin en relief, une couche textile moelleuse (ouatée) à l’envers d’un tissu. Rembourrer quelque chose.         
Images: tissus matelassés -


Nouveau !
Meisen
Tissu de soie japonais, le plus populaire durant l’ère Taishô (1912-1926). Ses motifs géométriques ou figuratifs  chatoyants ont des contours assez flous.

>Article et photos Mitate+

Membrane    
C’est une seconde peau moderne. Le corps y reste au sec et au confort. Ce film synthétique très fin imperméabilise (il arrête les grosses gouttes de pluie), tout en laissant respirer (la vapeur d’eau due à la transpiration sort pas ses pores microscopiques).           

Mérinos     Fibre naturelle d’origine animale provenant des poils courts et fins du mouton mérinos.Il existe plus d’un millier d’espèces de moutons, ayant des laines de textures très différentes, la plus recherchée au monde étant la laine du mérinos, variété australienne qui produit la laine la plus fine. Les ancêtres du mérinos sont espagnols. Il peut produire jusqu’à 8000 km de laine par an, c’est à dire 1 km de fibre par heure !          

Méryl   
Fibre artificielle mise au point en 195 par la Compagnie des textiles artificiels et synthétiques. Le Méryl est obtenu à partir de cellulose régénérée. Après abandon des activités viscose, ce nom propre fut utilisé comme marque du polyamide produit par l’association Rhodia/Snia.          

Méryl Micro    
Microfibre fabriquée par la firme Rhône Poulenc
Voir microfibres          

Mérinova    
Textile artificiel (polymères naturels) protéinique d’origine animale.          

Microencapsulation    
Technique de finissage encore expérimentale car l’effet n’est toujours pas permanent.. On dépose sur un fil ou un textile des microcapsules dont l’agent actif (parfumé, antibactérien, homéopathique…) se libère lentement.           

Microfibres   
Historique :
Apparue dans les années 1980, cette fibre n’est pas nouvelle, mais il s’agit d’une fibre polyester ou polyamide d’une finesse extrême. Une microfibre est une fibre ou un filament inférieur à 1 décitex (10 km de fil pèsent moins de 1g).
D’abord réservées aux vêtements de sport, elles font à présent parte du vêtement de ville et de la lingerie.
Propriétés :
Ces fibres très fines donnent une étoffe  (tissée ou tricotée) extrêmement dense, d’où ses qualités : imperméabilité (pores trop petits pour être traversés), effet filtrant (pores assez grands pour laisser filtrer la transpiration), effet coupe-vent (grand nombre de fils en chaîne et trame, finesse des fibres), effet barrière (contexture très serrée rempart contre les micro-particules). Elle est très soyeuse, et confortable, souple (plus le polyester est fin , plus il est fluide), douce (peu de relief, effet de « seconde peau ».) et durable.
Variétés :
Les japonais seuls maîtrisent parfaitement laproduction des microfibres. En Europe et aux Etats-Unis, 3 grandes firmes : Du Pont de Nemours (Tactel Micro et Micromattique pour la lingerie), Hoechst (Trévira Finesse) et Rhône Poulenc (Méryl Micro et Filifine, se présentant comme une bourre de coton et employée pour les chemises).
Voir brins éclatés          

Micromattique   
microfibre fabriquée par la firme Du Pont de Nemours pour la lingerie)
Voir microfibres.         

Microporeux    
Caractéristique d’une matière type tissu microfibres enduction ou membrane, dont les pores sont de taille microscopique. La matière bloque le passage des grosses gouttes d’eau mais laisse passer la fine vapeur d’eau.       

Nouveau !

Minkee ou minky

textile polyester microfibre et extensible, proche de la polaire à poils mais avec un aspect peluche. Existe avec des reliefs (pois, étoiles, cœurs, effet de velours cotelé…), uni ou à motifs.

Utilisation: confection pour enfants (peluches, doublures très douces de couvertures pour enfants, couches lavables... )

 

Modal   
Fibre artificielle cellulosique produite par Lenzing.          

Mohair   
(terme anglais dérivé de l’arabe mukhayyar). Fibre naturelle d’origine animale provenant des poils de la chèvre angora, dont on fait des étoffes légères et des laines à tricoter ; étoffe faite avec cette laine. Lainage de tissage simple, d’aspect poilu (manteaux).         

Moire
(de l’anglais mohair). Reps à contexture ondée, à reflets changeants. Rayonne ou soie naturelle. L’aspect de vague typique de l’armure (toile) est obtenu par pressage en écrasant et en déviant le grain du tissu (côtes) entre 2 calandres, ce qui forme des dessins brillants ou mats. Etoffe qui a ce reflet. Utilisation: ameublement, robes habillées, rubans pour modiste.         

Moiré   
Qui offre les reflets de la moire.

Moleskine   
De l’anglais mole « taupe » et skin « peau », peau de taupe : Toile de coton fin recouverte d’un enduit flexible et d’un vernis souple imitant le grain du cuir. Il présente un côté satin et un côté sergé. Ce tissu est réalisé en coton. Armure satin.
Toile de coton ferme dont l’une des faces présente un poil ras, d’aspect duveteux. Sert pour les chemises de travail, salopettes, pantalons d’enfants.      

    
Mise à jour !

Image hébergée par servimg.com

Molleton   
(de mollet) Etoffe épaisse, armure croisé, cardée et foulée, de coton ou laine, généralement moelleuse et chaude.  Utilisation: ameublement, couvertures, layette, peignoirs, veste d'intérieur.       

Moulinage   
Action d’assembler et donner une torsion à plusieurs fibres de nature identique ou différente pour produire un fil.          
Mise à jour ! 
Mousseline    
(de l’Italien mussolina : tissu originaire de Mossoul en Irak).
Tissu peu serré, léger, fin, souple et transparent. Tissage simple et lâche.
Toile fine, vaporeuse, légère et solide, elle se tisse avec des fils fins et surtordus, peu serrés, en coton, soie, laine, viscose ou synthétique.
Historique: Venue des Indes, elle apparaît en France au XVIIIe siècle d'abord en soie puis en coton. Malgré les efforts de l'État (interdictions d'importations, encouragements à la fabrication), l'industrie de la mousseline ne se développe en France qu'au XIXe s . La mousseline se popularise en France à l'initiative de Georges-Antoine Simonet (originaire de la ville de Tarare). La mode des costumes de mousseline crée une industrie nouvelle.

Utilisation:
Elle sert de toile tailleur, pour des rideaux, et à faire des toiles en haute couture, costumes de scène, tenue de ballet (dessus des volants des tutus longs), ameublement.Mousseline de coton, mousseline de laine, de soie.

Mousseline de laine
tissu léger, doux, facile à travailler, souvent à motifs floraux. Il tombe bien (robes).

Mousseline de soie
tissu léger, fait de fils à forte torsion. Il tombe bien (robes du soir, corsages, lingerie).       

Mousseline-satin

mousseline de soie dont un côté luit comme le satin.


Images: tissu de mousseline uni - tissu de mousseline imprimés ou dévorés -

Nouveau !
Muji zome
Type de teinture japonais monochrome sans motif.
>Article et photos Mitate+

Nouveau ! 
MP+

Membrane en polyuréthane élastique et imper-respirante, non microporeuse (sans trous; comme le Gore-Tex). Ce film polyuréthane contient des molécules hydrophiles (avides d'eau), qui captent la transpiration de la peau et vont l'évacuer par échange chimique et par la différence de pression. Ensuite, ce sont les molécules plus à l'intérieur de la membrane la capte. Peu à peu, la molécule d'eau se retrouve en surface. Le gradient de température entre l'intérieur et l'extérieur l'aide dans son parcours. Sa Résistance évaporative thermique est particulièrement faible (mesure de l'énergie utilisée pour faire passer la vapeur d'eau à travers une membrane) .

Propriétés: légèreté (50g/m2), hyper-respirante (RET 1.5), hyper-souple (200% bi-stretch), 100% imperméable et coupe-vent, et conserve ses propritétés grâce au contrecollage par multipoint sur divers supports.

Peut être combiné à l'aluminium, à la céramique...

Utilisation: vêtements et accessoires pour le sport.

> article Wikipédia

>site officiel Membrane MP+

Partager cette page

© Publié par

Droits d'auteur - Copyright

Toute copie des mes textes, photos, diaporamas, modèles et patrons est interdite à l'exception de l'usage privé pour les couturières amateur => INFOS ICI

Si vous aimez ce blog, créez des liens !

Créons des liens

Contacter l'auteur : Olivia 

Sites de référence

 

> ressources utiles
Lexiques: couture sans frontières

Blogs, sites personnels

Dessins

1+1+1...