Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Bâche    
toile servant à l'origine à couvrir les marchandises. Tissu  fort à armure toile imperméabilisé ou plastifié.
Utilisation :  habillement, sportswear, industriel.          


Image hébergée par servimg.com
Bâchette    
type de bâche légère. Utilisation :  sportswear, bagages.          

Bactéricide    
produit ou traitement qui détruit les bactéries
Utilisation :  hospitalière.       
  
Bactériostatique    
produit ou traitement qui inhibe les bactéries.
Utilisation :  se généralise dans certains secteurs de l'habillement, de l'ameublement et hospitalier.          

Bagdad    
tulle tissé très léger et transparent avec des motifs brochés Utilisation :  voilages notamment.         


Baggins    
tissu de jute grossier. Utilisation :  sacs d'emballage.      
   
Balzarine,balzorine   
étoffe légère en gaze ou mousseline. Utilisation :  robes, chemisiers.     
Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

bambou, toile de bambou
Bambou
Plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, constituant la sous-famille des Bambusoideae (80 genres et plus de 1200 espèces). Leurs tiges formées d'un chaume creux lignifié à la croissance très rapide, sont caractéristuqyes. Présents naturellement sur tous les continents (Amériques, Asie, Afrique et Océanie) sauf en Europe (même si certaines espèces peuvent y pousser) et dans l'Antarctique, et se sont adaptés à de nombreux climats (tropicaux, sub-tropicaux, et tempérés).

Fibre libérienne autrefois utilisée par divers peuples d'Asie (Indonésie, Chine, Japon) pour réaliser des vêtements, des sous-vêtements et des objest tressés. 
Le bambou conquiert aujourd'hui le marché du textile, Plus d'un millier d'espèces de bambou sont connues, ainsi que d'innombrables applications. Ses pousses robustes sont transformées par un processus similaire à la fabrication de la rayonne. Il devient un tissu soyeux très absorbant et antibactérien,  parfois parfumé par des additifs.
Les vêtements et le linge de maison à base de fibre de bambou connaît désormais un succès commercial (boutiques spécialisées, chaînes nationales américaines). Les consommateurs apprécient que ces produits soient d'une culture naturelle renouvelable (sans produits synthétiques) mais méconnaissent l'utilisation de soude dans  sa transformation en viscose. Entre 2004 et 2006, la Chine - premier producteur mondial de bambous - a multiplié par 10 ses gains liés à l'exportation de bambous destinés au secteur textile.

 

Banlon   
fil texturé obtenu par tassement dans une boîte chauffante; fil gonflant et peu élastique, brillant.   

Nouveau !
Barathea
Laine tissée finement et d’épaisseur moyenne. Apparence douce et presque luisante, très raffinée.
Utilisation: costumes, jupes, manteaux légers.

      
Barèges    
étoffe similaire à la balzarine, mais plus lourde; (du nom d’une localité des Pyrénées) Utilisation :  confection féminine.          

Barque    
voir teinture sur barque.          

Base    
motif placé à la base d'un panneau ou sur une lisière (tissé ou imprimé).     

     
Image hébergée par servimg.com    

Basin, bazin   

de l'italien  bambagia qui désigne la ouate de coton, francisé en bon basin.
1 - tissu sergé uni, 100% coton; Utilisé comme fond d'impression;
2 - armuré par opposition d'effet de chaîne et de trame, sergé ou satin.

3- Tissu damassé brillant utilisé pour confectionner les boubous en Afrique de l'Ouest, teinté à la main suivant des techniques traditionnelles (pièces uniques). Des motifs en anneaux ou bandelettes sont obtenus par nouages ou pliages avant teinture.

Utilisation :  confection féminine et enfant; vêtements des Touaregs.      

> Article et photos à voir chez Africouleur
   
Batavia    
tissu très fin en armure sergé sans envers 2 lie 2. Utilisation :  confection féminine.      
   

Image hébergée par servimg.com
Batik

Batik   
Procédé artisanal ancien, javanais (originaire des Indes Néerlandaises) et introduite en Europe au XVIIe s, de décoration d’un tissu par un bain de teinture, après masquage de certaines parties avec de la cire ; tissu ainsi traité.
La craquelure est obtenue en chiffonnant l’étoffe enduite de cire. La couleur pénètre de manière irrégulière. La cire est éliminée par un passage en eau bouillante.
Utilisation :  confection féminine, ameublement, foulards.     
>photos (Imagomag)
 

Image hébergée par servimg.com
Batiste   
Tissu inventé au XIIIème siècle, du nom de son inventeur, le tisserand Baptiste Cambrai, qui mit au point une technique de tissage permettant de réaliser une toile de lin plus fine. Son succès ira jusqu'en Italie, Espagne, Flandre, Pays Bas, Angleterre... D'autres villes produisirent de la batiste: Valenciennes, Douai, Saint-Quentin, Bapaume.
La production du lin, son filage, son tissage, la dimension des toiles et le blanchissage par la confrérie des mulquiniers étaient particulièrement soignés et réglementés.
Cette toile était aussi nommée linon ou toilette.
Sa fabrication en Cambraisis déclina jusqu'à la 1ère guerre mondiale.

Tissu léger, fin, en lin, coton ou fibres synthétiques  d’aspect brillant. Armure toile. Tissage régulier. C’est le tissu le plus employé pour les vêtements d’enfants, la layette, les corsages et les mouchoirs. Imitation.
Cambric en anglais
> article Wikipédia 

Image hébergée par servimg.com

Batiste de lin
toile de lin très fine et serrée, douce au toucher, transparente utilisée en lingerie. Le plissé lui convient mieux que les fronces.       
 
Batiste cristalline   
tissu généralement de coton mercerisé, transparent et de faible densité. Utilisé pour les voilages. 
Image hébergée par servimg.com
Bayadère    
toute étoffe présentant des effets par bandes transversales
Utilisation : confection féminine, ameublement, cravates.          

Beaujolais   
 toile fabriquée à Beaujeu (Rhône), en fils de lin 'lessivés', largeur 0,70 m, transportée roulée (Bezon, millésime 1856)
Utilisation :  habillement.       
  
Beaver    
tissu très lourd lainé sur deux faces; Utilisation :  survêtements, couvertures.          

Beaverteen    
type de futaine, tissu lourd, satiné et gratté sur envers. Utilisation :  pantalons, vêtements de travail.           
Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com
Bedford    
tissu serré à côtes longitudinales. Utilisation :  confection féminine.     
Image hébergée par servimg.com 
Belseta   
Tissu en microfibres à la surface grattée et abrasée, émerisée, ayant l’aspect velouté de la peau de pêche, aussi imitation daim. Aussi nommé peau velours. 

> stoffe-zanderino


Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Bemberg-cupro   
« viscose au cuivre » Tissu cellulosique obtenu par dissolution de la cellulose dans une liqueur cupro-ammoniacale. Textile artificiel (polymère naturel) cellulosique en cellulose régénérée. Commercialisé en 1918. Obtenu par dissolution de la cellulose dans une liqueur cupro-ammoniacale. Tissu très fin et léger à toucher soyeux utilisé surtout en doublure et confection féminine, bonneterie.        
Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Bengaline et bengaline stretch   
Bengaline    
tissu présentant de fines côtes transversales à partir d'une chaîne fils continus tramée filés de fibres. Utilisation :   confection féminine, doublure de bagages.       
  
Berclé   
Effet de dessin produit conjointement par deux trames de couleurs ou de tons différents à leur jonction où elles alternent leurs flottés          

Besfight   
fibre de carbone.          

Biais    
bande d'étoffe coupée en diagonale utilisée en confection.
          
Biarritz   
voir prunelle. Utilisation :   confection masculine.          

Bib   
 abréviation du mot 'biberon'; moyen de teinture de petits échantillons d'étoffe ou de matière.          
Bicomposant     concerne plus particulièrement les fils ou fibres constitués de deux polymères, généralement réalisés au filage.          

Bicrêpe    
deux fils de crêpe de même sens de torsion (tors) assemblés et retordus toujours dans le même sens de torsion.          
Biosil   
fibre de polyester traitée antibactérien; voir antibactérien.          

Bisou-bisou   
maille circulaire acétate/élasthanne. Utilisation :  confection féminine.       
Image hébergée par servimg.com 
Biotextile    
Nouvelle catégorie de matières liant le textile et les sciences Recouvre les étoffes traitées pour lutter contre les moisissures, bactéries, acariens…Voir antibactérien.          

blanc pour impression (BPI)   
blanchiment particulier des étoffes en vue d'une impression.        
 
blanchiment   
traitement visant à donner une couleur blanche aux fils ou aux étoffes.  
       
Blousenyl   
taffetas polyamide mat de différents grammages. Utilisation :  blouses de travail, confection féminine.        
 
Blousse    
fibres les plus courtes éliminées au peignage.    
     
Blue-jeans    
Mot américain, « treillis bleu ». Pantalon dans une variété de toile portant ce nom. La toile de jeans est une cotonnade souvent grattée et prélavée pour lui donner l’aspect délavé des vêtements en jean.
Le jean est un tissu sergé, serré, lavable et très solide. Il est employé pour les vêtements courants comme les jeans, vestes, chemises, bleus de travail. On dit maintenant jean, stoned jean, bleached jean pour désigner certaines nuances de bleu. Voir délavé.
Historique :
Les origines du jean mythique restent mystérieuses, notamment à cause de l’incendie qui a détruit les archives de la firme Levi Strauss qui avait créé le célèbre pantalon un siècle auparavant, en 1906. L’idée de faire tailler des pantalons solides et fonctionnels et des salopettes (overalls) dans de la toile de tente (du blanc cassé au brun foncé) fait de ce petit colporteur un industriel du textile. Jean est la transcription phonétique du terme italo-anglais genoese qui signifie « de Gênes », région dont était issue la toile de laine et lin puis lin et coton qui servait à fabriquer des voiles de navire, toiles de tente, bâches. Dès les années 1853-1855 à San Francisco, le pantalon Levi Strauss prend par métonymie le nom de jean. Entre 1860 et 1965 il le remplace ce matériau rêche par du denim, tissu de serge importé d’Europe et teint à l’indigo. Le jean bleu est né. Le matériau a changé mais le nom est resté. En 1872 Levi Strauss s’associe avec Jacob W. Davis, tailleur qui confectione depuis 2 ans des pantalons de bûcherons avec des poches à rivets.
Ces pantalons sont de couleur bleue depuis 1870, même si l’expression commerciale blue jeans ne fait son apparition commerciale qu’en 1920 . L’instabilité de la teinture sur le denim trop épais pour l’absorber totalement et définitivement fit son succès : la couleur apparaissait comme une matière vivante, évoluant en même temps que le porteur du vêtement. Lorsque la chimie permit un indigo solide et uniforme, les firmes productrices de jeans durent blanchir ou décolorer artificiellement leurs pantalons bleus pour retrouver le ton indigo des origines. A partir de 1890 la patente prit fin et la concurrence apparut, avec des pantalons moins épais et moins chers.
Voir denim, délavé.       
Image hébergée par servimg.com
Bogolan ou bogolon  
Le terme de bogolan désigne à la fois un tissu et un style particulier de teinture artisanale. Cette technique est utilisée en Afrique de l'Ouest : Mali, Burkina Faso, Guinée. Le mot bogolan, vient des mots bogo « terre », et lan «  avec » (en langue bambara, la plus utilisée au Mali).Comme tout « objet d'art » africain, le bogolan est un objet puissant et symbolique.La ville de San au sud du Mali devient petit à petit la capitale du bogolan. Elle est aussi la capitale des Bobos en territoire malien après Tominian.

Sa toile grossière en coton est filée et tissée en bandes de 5 cm à 12 cm de large, puis vendue en rouleaux longs de plusieurs mètres. Ces bandes sont cousues bord à bord à la main, pour former des pièces de tissu. Le tailleur y découpe un costume. Puis l'artiste en bogolan commence son travail de teinture. La teinture de base, est obtenue par trempage dans une décoction de feuilles de ngalama* et séchage à plat au soleil. L'artiste dessine avec la boue fermentée (bogo) à l'aide d'un calame ou d'un pinceau. Les parties "rouges" (du rouille au brun) sont faites avec une décoction d'écorces de mpécou*. Oublié quelques temps, elle produira une teinture kaki. L'obtention des parties blanches de la pièce de bogolan qui se faisait en frottant ces parties au savon (écologique), a été remplacée par un mélange de poudre lessivielle, chlore et savon de karité servant de décolorant puissant.

Sont aussi employés: terre ocre, teintures minérales, décoctions végétales (feuilles ou écorces d'arbres broyées
et mélangées avec de la potasse ou de la soude).

Utilisation:  vêtements chauds, notamment la tenue traditionnelle des dogons. En Europe généralement, tentures ou plaids décoratifs.

*arbres communs entrant aussi dans la pharmacopée africaine.

 
>article Wikipédia
>article et photos Africouleurs - Artisanat africain


bolduc   
ruban initialement tissé puis encollé, utilisé en emballage comme lien de décoration; existe en différentes compositions.         


Image hébergée par servimg.com

Bollgard   
voir coton Bollgard.          

bonneterie   
technologie du tricotage; industrie du tricotage; articles tricotés.        
 
bonnetier   
ouvrier conduisant les métiers de bonneterie.    
Image hébergée par servimg.com    
bord-côte   
garniture tricotée extensible intégrée lors du tricotage ou rapportée en confection. Utilisation : pour resserrer poignets, ceinture, col…    
     
bore   
fil inorganique obtenu par dépôt à la continue de trichlorure de bore sur une âme de tungstène; excellentes propriétés mécaniques à haute température. Utilisation technique (aéronautique, navigation, sports...)


Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

fil botonné angora; fil botonné de soie

Image hébergée par servimg.com
fil qui forme des petits nœuds ou maintient des perles qui donne un effet botonné.
Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com     Image hébergée par servimg.com

fil bouclé, laine bouclée, tissu bouclé
Bouclé    
étoffe présentant des boucles ou anneaux obtenus par des fils bouclés ou par un procédé de liage, qui donne un effet frisé. Utilisation : habillement, ameublement, linge de maison.   
  Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com    
Bouclette   
Tricoté ou tissé assez lâche, composé de fils frisés et bouclés en surface donnant un aspect volumineux, c’est un mélange de viscose, de polyester ou de laine. Utilisation : Tailleurs, vêtements d'enfant, linge de toilette, articles chaussants          

Bouclette (fil de)  
 fil fantaisie présentant des effets sous forme de boucles          
Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com
Bougran    
toile de jute grossière fortement apprêtée, gommée ou cylindrée et utilisée comme raidisseur.   

Historique:

Au moyen-âge, cette étoffe de lin était fabriquée en Grèce et en Orient. On l'imita en la rendant aussi grossière qu'un piqué de coton.

Au XVIème siècle le bougran devient une toile à gros grain, épaisse, apprêtée avec une gomme lustrée.

Utilisation: triplure apportant du maintien aux vêtements, broderies, tapisseries, décors de fenêtre (bandeaux, entretoises, cantonnières...).

> Article et photos: L'atelier de Lila, étoffes et toiles d'ameublement

 

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com   
Robe et store bouilonnés selon la 2ème défintion:

Bouillonné   
1. Etoffe présentant des reliefs importants obtenus par mélange de matières, liage ou traitement. Utilisation : habillement, ameublement.      

2. Ornements d’étoffe plissés en bouillon

Image hébergée par servimg.com

Point de bourdon
Bourdon   
1.    très gros filé obtenu par assemblage en principe de plusieurs bouts de coton.
2.    point de broderie.       

  
Image hébergée par servimg.com       Image hébergée par servimg.com
bourre   
toute matière constituée de fibres textiles discontinues, présentée en vrac.          
bourrette   
1. fil grossier réalisé avec des déchets de schappe.
2. étoffe réalisée à partir de fil de bourrette; * confection féminine.  

 

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

bourrette de soie: brute, tissée, artisanale,

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com
bourrette de soie: fantaisie, maille, sauvage

Bourrette
1. Bourrette de soie   
Déchets de soie naturelle, obtenus pendant la filature de la schappe.
Les déchets des opérations de fabrication, les cocons doubles ou défectueux donnent le doupion ou bourrette de soie.     
2. Bourrette :soie à tissage irrégulier, assez rèche. Utilisée pour les vêtements d'été.

bout   
un des constituants d'un fil unitaire ou assemblé. 
Image hébergée par servimg.com       
boutis   
tissu provençal imprimé, obtenu par matelassage à la main de plusieurs tissus. Utilisation : jupes et ameublement.    
     
boutonné   
fil fantaisie présentant des protubérances espacées de fibres, appelées boutons. Voir fantaisie (fil).       
  
boxer-short   
taffetas écossais nylon teint en fil. Utilisation : bain et sports.          

brillantine   
1 - percale lustrée utilisée en doublure;
2 - toile légère soie et mohair présentant éventuellement de petits motifs brillants. Utilisation : costumes d'été, robes.     
    
brin   
élément unitaire d'un fil multifilament. Voir filament; dans certains cas synonyme de bout.      
   
Brin fin   
Augmenter la finesse et le nombre de brins contenus dans un fil rend le tissage plus dense. Cela bloque mieux le passage des gouttes d’eau, en permettant à la peau de « respirer ». Un brin fin mesure entre 1 et 1.5 décitex.      
   
Brins éclatés   
1.Technique japonaise de finition d’étoffes microfibres. La matière est tissée avec des fils normaux, qui seront partiellement dissous dans un bain chimique au moment de la teinture. On obtient ainsi une matière extrêmement fine, dont les filaments peuvent mesurer moins de 0,5 décitex.
2.  peut également caractériser des brins standards éclatés par différentes techniques.  

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com     

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Différents brocarts: soie, nylon, lurex...
Brocart   
De l’Italien brocatto,signifiant brodé, tissu broché. A l'origine, désigne des étoffes entièrement tissées de fils d'or et d'argent. Etoffe richement décorée, brochée de soie, d’or ou d’argent. Souvent en fils brillants , ce tissu, apparenté au damas, s’obtient avec une trame supplémentaire qui intervient uniquement sur les zones à décorer, en soie, pesante, pour tapisserie. Terme sans signification technique.    

Historique:

Les plus anciens exemples sont chinois (époque coïncidant avec le début de l'ère chrétienne). Puis le travail de la soie s’est étendu aux régions perses et byzantines. Le brocart n'est que l’une des expressions de la « civilisation de la soie ». Le développement de cette industrie est capital pour l’Europe. Trois puissances vont se relayer dans la production de ces étoffes ouvragées : tout d'abord Byzance (800-1200), puis l’Italie (1200-1600) et enfin la France (1600-1800). Ceci marqua des périodes d’intense rayonnement culturel. Les rois principaux centres historiques de fabrication du brocart en France sont Lyon, Tours et Saint-Maur.

Ne pas confondre avec brocard.
Images: tissu de brocart -
> Brochage
> Article et photos: site de Annie Cicatelli
>Article et photos: Wikipédia

Brocart de velours   
riche velours façonné dont le fond est décoré de fils d'or ou d'argent; Utilisation : décoration, ameublement.  


Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com      
Brocatelle   

Du mot italien "Brocatello" : tissu léger.

Tissu de la famille des lampas. Sa forme classique a des effets de satin en relief se détachant sur un fond par effet de trame lancée liée régulièrement par une chaîne de liage.   

Historique:
A l'origine, brocart à petits dessins brochés d'or ou d'argent. Au XVIème siècle, fabriqué avec du fil métallique. Plus tard, tissée avec du coton puis de la laine.
Étoffe de la famille des lampas caractérisée par des effets de satin sur fond mat.

> article et photos: atelier de Lila

    
Brochage
Tissage spécial ou travail de broderie en relief sur le tissu. Effectué avec des fils précieux, on le nomme brocart.

> article et photos:  tissage d'art, tissu broché aux tonneaux


Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com
Broché, brocher   
1. Procédé de tissage formant sur l’étoffe des dessins en relief , motifs décoratifs formés au tissage par des fils de trame supplémentaires sur un tissu de fond qui a sa trame propre. Le broché est souvent agrémenté de fils d'or ou d'argent.

2. Etoffe obtenue par ce procédé.


Image hébergée par servimg.com

broderie française à oeillets      
Brodé, broder, broderie   
1 - Ornement rapporté en relief sur une étoffe déjà tissée (servant de support) de dessins à l’aide de fils divers, à l’aiguille ou à la machine. Utilisé pour la décoration et les vêtements habillés.
2 - motif réalisé par un effet de chaîne en relief.       

  
Image hébergée par servimg.com
Broderie anglaise   
Simple toile de coton ou de fibres mélangées, ce tissu brodé et ajouré convient de préférence pour des robes, des chemises de nuit, de la lingerie et du linge de table.          

Brossage    
traitement réalisé sur étoffe et permettant d'orienter la pilosité.          

Buckskin    
tissu satin lourd et résistant, rendu souple et moelleux par émerisage. Utilisation : vêtements de travail.          

Bulk     (terme anglais)
effet de gonflant.     
    
Bundesmann   
nom de l'appareil et par extension du test servant à mesurer l'imperméabilité des étoffes en simulant les conditions d'un vêtement porté sous la pluie. 
        
Burat    
fine étamine de laine peignée. Utilisation :  habillement, écharpes.  
       
Bure   
Tissu de laine à armure toile et gros fils de laine grossiers. Grosse étoffe de laine de coloration brune. Utilisation :  vêtements de religieux.     
   
Burlington   
taffetas, chaîne et trame en polyester texturé par fausse torsion. Utilisation :   fond d'impression pour robes.         

Bycast
Enduit épais de polyuréthane appliqué sur la croûte de cuir (le côté viande de la peau, moins noble car moins doux que le cuir) pour lui donner un aspect de cuir véritable.

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com


Le byssus;  broderie au fil de byssus

 

Bysse, byssus   

du grec bussos: lin fin

1.    soie sécrétée par certains coquillages marins afin de s'attacher aux rochers.
2.    tissu de lin très fin, autrefois employé par les égyptiens pour envelopper les momies.        
3.    tissu réalisé avec la soie produite par un mollusque

> voir l'article de Wikipédia et le reportage de Thalassa

Partager cette page

© Publié par

Droits d'auteur - Copyright

Toute copie des mes textes, photos, diaporamas, modèles et patrons est interdite à l'exception de l'usage privé pour les couturières amateur => INFOS ICI

Si vous aimez ce blog, créez des liens !

Créons des liens

Contacter l'auteur : Olivia 

Sites de référence

 

> ressources utiles
Lexiques: couture sans frontières

Blogs, sites personnels

Dessins

1+1+1...