Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:00

Je me suis récemment abonnée au magazine de couture américain Threads. Il est différent des magazines disponibles en France. Il contient de passionnantes démonstrations techniques, mais aussi des pages...presque philosophiques !  Je me régale en le parcourant et j'ai eu envie de partager cet article intéressant avec vous, à travers une libre traducttion...

Image hébergée par servimg.com

"Coudre lentement

"Vite" n'est pas la formule magique pour vivre une bonne expérience.

C'est en 1986 que Carlos de Petrini, en compagnie de collègues possédant le même espri, et d'amis, commença le mouvement "Slow food". carl Honoré, auteur de "In praise of slowness, challenging the cult of speed" (Harper Collins Publishers, 2004) pense que ce fut le départ d'une révolution culturelle contre la théorie qui prétend que vite est toujours mieux.

Aujourd'hui, il y a des organisations dans plus de 150 pays dans le monde. Je vous propose de les rejoindre à travers un retour à la couture lente, une manière nouvelle et démodée de savourer l'expérience créative.


Image hébergée par servimg.com

Ralentir est gratifiant

Coudre lentement consiste à ajouter de la qualité de vie, pas seulement à votre couture, mais avec un double bénéfice.

Pensez à la conduite sur une longue route pour rentrer à la maison; en empruntant cet itinéraire spécial qui vous fait vous sentir bien, hors des autoroutes, là où le trafic est fluide, la saison est à son point culminant, et la floraison (ou la moisson) embaume l'atmosphère...

Les minutes supplémentaires que cela prend allègent la pression de la journée et accroissent sa qualité. Il y a des voies rapides ou lentes dans tous les domaines de la vie. A l'écart des contraintes du temps, je sais que choisir la longue route apporte souvent plus de joie.

Image hébergée par servimg.com

Que vous apporte la couture lente ?

Coudre lentement est une pause mentale pleine de bienfaits. Cela reconstitue votre énergie. Cela remet à zéro votre niveau de pression. C'est comme se donner à soi-même la permission de respirer le parfum des roses. Vous entrez dans un environnement de votre création, et dont vous avez le contrôle.

Si le temps joue pour vous, la couture progresse, cependant que vous acquérez confiance et compétence. En cousant lentement des exemples d'essai, et en expérimentant les techniques, vous devancerez des projets futurs et empêcherez les connaissances de devnir un obstacle. En devançant les défis, vous décuplerez votre créativité  et finalement, vous aurez quelque chose d'exclusif à montrer. Vous allez voir comment j'utilise "la couture lente" pour perfectionner mes projets et ma démarche.

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Commencez par les bases

Vous savez coudre, maîtrisez clairement les fondamentaux, et vous vous amusez certainement à ajouter des éléments de design à vos projets couture pour enrichir votre expérience de couture.

Commencez à savourer votre temps passé à coudre; pendant que vous êtes là, visez l'excellence, car l'ordre produit la paix de l'esprit et de meilleurs résultats.

Quand vous ralentissez, vous ne pouvez pas vous empêcher de développer votre habileté, vous vous sentez plus en confiance pour accomplir de nouveaux projets, l'expérience apporte une fièreté à long terme et trouve une satisfaction durable.

Image hébergée par servimg.com

Prenez des étapes préliminaires

Prélaver le tissu, déterminer le droit-fil, faire une toile, c'est le genre d'étapes que vous pourriez être tenté(e) de "zapper". Elles ne sont pas aussi amusantes que la couture, et ne récoltent certainement pas les mêmes compliments ques les détails de finitions.

De quelque façon que ce soit, ce sont des étapes qui font une énorme différence, en assurant que vous serez finalement satisfaite du résultat final.

A suivre !

Image hébergée par servimg.com

Source: Slow sewing par Patricia KEAY, Threads n°153, mars 2011, pages 32 à 37.

Partager cet article

© Publié par labobine - dans Humeur du jour
commenter cet article

commentaires

Viviane 16/03/2011 14:45


olala trop génial mais il faut que je trouve ici à Bruxelles et ce n'est pas une mince affaire.


Odile 16/03/2011 13:57


Lectrice régulière, je ne poste pas souvent de commentaires. Je voudrais vous dire combien j'acquièce à cette idée.
J'ai bien entendu une machine à coudre moderne et électrique mais mon plaisir actuel pour un grand quilt est d'utiliser l'une de mes vieilles Singer à manivelle. Lenteur mais extrème précision,
ronronnement propice au zen!


Annie-Marie 15/03/2011 18:40


Je suis tout à fait d'accord avec l'article, cependant je n'ai jamais vu ma mère qui est couturière, prélaver le tissu. Le droit fil et une toile parfois oui en revanche.


Kirneck 15/03/2011 13:14


Belle philosophie de vie... A méditer... et à appliquer.
Merci pour tout ce temps pris pour traduire ce texte et nous le partager. J'attends la suite avec impatience !


Jacquie30100 15/03/2011 10:42


Bonjour
Je visite souvent votre site et meme si je ne poste pas regulierement je trouve la presentation geniale ainsi que les articles cela va de soi
Je pense que ce doit etre tres instructif et agreable de travailler de cette facon
A bientot


alvyane 15/03/2011 09:07


cet article est passionnant et reflète ce que je ressens quand j'abandonne ma machine à coudre, pour coudre à la main.

c'est un vrai plaisir pour moi que de voir que finalement, je ne suis pas si folle d'aimer coudre à la main en prenant mon temps.

kissouilles de Bretagne


Boo 15/03/2011 09:05


Bonjour! Très intéressant comme concept, mais je pense que chaque couturière adopte la manière qui lui convient le mieux! Pour moi, qui travaille vite sans m'en rendre compte, la couture est ma
bulle, mon petit isolement perso à tel point qu'il est rare que je réponde si on me parle! tout simplement parce que je n'entends pas...
Bonne journée


Mamie Ben 15/03/2011 09:04


Quelle est chouette, cette philosophie de vie ...
C' est comme l' amour ... plus c' est long plus c' est bon ...LOL
Je ne couds plus beaucoup mais je fais d' autres "manualités" et quand je brode des jours, par exemple , je ne zappe aucune étape ... le pied !!!!
Bonne journée (lentement!)


netcheria.over-blog.com 15/03/2011 09:00


Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est écrit sur l'article, je couds pour le plaisir mais j'ai envie de faire tellement de chose (et je manque de temps), que je suis tentée de foncer tête
baissée pour finir vite et commencer vite autre chose. Mais pour créer un vêtement différent des autres et du modèle original il faut du temps : quelquefois j'y pense plusieurs jours avant en
"rêvant" le modèle fini, en faisant mes arrangements en songe pour finir avec une réalisation unique et dont on est fière. C'est justement cette démarche que je fais en ce moment : je voudrais
faire une petite robe simple, mais avec des arrangements de tissus de récupération (donc creusement de méninges car là on ne peut pas toujours faire ce que l'on veut !). Bravo pour votre blog,
c'est la 1ère fois que je laisse un commentaire mais cela fait très longtemps que je le visite très régulièrement.


michele picard 15/03/2011 08:40


j'ai apprécié votre article . je fais du patch et pas de couture car j'ai peur de mal faire . mais la lenteur ou plutôt le rythme est important Merciet bonne journée
michele


Droits d'auteur - Copyright

Toute copie des mes textes, photos, diaporamas, modèles et patrons est interdite à l'exception de l'usage privé pour les couturières amateur => INFOS ICI

Si vous aimez ce blog, créez des liens !

Créons des liens

Contacter l'auteur : Olivia 

Sites de référence

 

> ressources utiles
Lexiques: couture sans frontières

Blogs, sites personnels

Dessins

1+1+1...