Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 20:05

Aujourd'hui je vous propose de mettre notre esprit critique au service de la couture. Apparemment il y a urgence.

Une polémique fait rage sur la blogosphère. La créativité d'une idole adulée par les bloggeuses couture ne serait peut-être qu'une imposture...Des patrons d'une originalité inouïe ne seraient que des décalques de Burda ou de livres japonais... Des tissus qui coûtent un bras seraient des copier-coller de banques de données de motifs...Comment aurait-elle pu faire illusion devant tant de cousettes ?

 

Image hébergée par servimg.com

L'ancienne idole devient maudite...Car c'est vraiment trop la honte d'avoir aimé coudre du Burda sans le savoir !!!

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Bref me direz-vous c'est une tempête dans un verre d’eau…mais qui soulève toutefois des questions intéressantes ! J'ai ma petite idée sur le sujet...à vrai dire c'est même un avis tranché que j'ai envie de partager.

Image hébergée par servimg.com

Les patrons indépendants, je regarde ça de loin depuis quelques années. Un certain nombre de bloggeuses ont lancé leur petite entreprise afin de vendre leurs modèles ou leur réalisations. Tant mieux pour elles si elles ont trouvé leur public et si ça marche. Je me réjouis de ce succès.

Image hébergée par servimg.com

Mais si vous suivez mon blog...vous savez déjà que je ne couds pas ce type de patrons.

Pourquoi ? Eh bien j'ouvre les yeux c’est tout ! Un peu d’esprit critique ! Je m'explique...
Je lis souvent en commentaires que dans les magazines habituels “les tissus font mémère” …OK les choix stylistiques piquent parfois les yeux, mais à mon avis mettre 15€ pour une jolie image de présentation c’est un choix, à vous de VOIR...

Image hébergée par servimg.com
En effet, REGARDEZ une minute les dessins techniques et vous VERREZ tout de suite s’il est vraiment malin d’acheter telle ou telle pochette de patron banale à pleurer…ou si vous l’avez déjà VUE dans un bon vieux Burda acheté 2€ d’occasion…(certes moins tendance EN APPARENCE)

Image hébergée par servimg.com

Mon avis: Le Rigel Bomber de Papercut patterns à 30$...moi je l'ai trouvé à 6,50€ avec plusieurs dizaines d'autres patrons en bonus (VOIR ici). Publier cela me fait bien rire, je continuerai donc à vous donner à VOIR ce genre de comparaisons avec délectation...

Image hébergée par servimg.com

Les explications sont aussi souvent décriées...alors qu'un bon livre de couture répond à la plupart de vos questions !...

Et l'imagination dans tout ça ?
Hélas, les marchands indépendants autoproclamés “créateurs” manquent souvent cruellement de créativité. Ils tracent une découpe oblique sur un patron de base et tous leurs fans se pâment…!

Après tout, grand bien leur fasse de dépenser leur argent pour ce qui leur fait tant plaisir...

 

Image hébergée par servimg.com

Mon avis:  Quelques modifications faciles sur un patron basique prennent 10 minutes et sont gratuites: Acheter un patron ou le dessiner ? on en a déjà parlé ici...

La logique du "DO IT YOURSELF"... !

Le fond de ma pensée c'est qu'à l'aide d'un simple crayon, chacun est capable de modifier un patron de base d'un bon vieux magazine pour obtenir la plupart des modèles présentés comme des créations super originales...et vendus très cher. Décidément le crayon est un outil hautement subversif...

Image hébergée par servimg.com
Naïveté et snobisme créent des effets de mode, les bloggeuses se ruent sur le patron qu’il “faut” coudre et la marque de tissu hors de prix qu’il “faut” acheter…Résultat beaucoup de blogs se ressemblent, avec les mêmes “midinettes” prenant la pose en portant les mêmes réalisations de couleur identique, essayant d'être dans les premières à avoir cousu LE patron dont tout le monde s'entiche…

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Mon avis: Il y est davantage question d’ego que de couture. Je trouve ces "créations" et ces blogs d’un ennui mortel, alors je passe mon chemin…c'est tout !

Image hébergée par servimg.com

Mais...et les vrais créateurs créatifs ?  Image hébergée par servimg.com

Des patrons de créateur, j'en achèterai peut-être si un jour si j’ai le coup de coeur et si leur originalité va plus loin qu’un infime détail facile à reproduire…bref un vrai travail novateur ! Oui un patron vraiment élaboré dont je ne comprends pas comment il peut bien être conçu pour obtenir un si beau résultat !

Image hébergée par servimg.com

D'ailleurs c'est pour ces raisons que j'ai quelquefois craqué sur des patrons de créateurs américains...je vous en reparlerai.

 

Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

© Publié par labobine - dans Liens par thèmes
commenter cet article

commentaires

Bertille 19/05/2015 18:33

Bonjour Olivia,
je suis bien d'accord avec ce que tu écris. Pourtant j'achète avec plaisir les D&D non pas parce que je n'ai pas de modèles similaires ( avec simple modification) dans mes tiroirs de " vieilleries" mais parce qu'il est plus facile pour ma fille de 17ans de se projeter avec les modèles que sur un ancien mag.Et les modèles selon ses mensurations tombent impeccablement sur elle, ce qui me facilite la couture j'avoue.
Les jeunes ont souvent besoin de voir le modèle avec des tissus qui leur correspondent pour apprécier, il n'est pas simple pour eux de se projeter avec la planches des modèles. Enfin chez moi en tout cas ^^
Au sujet des patrons enfants, j'ai un autre avis. J'ai des Burda de début années 90 sur lesquels j'ai des modèles garçon que j'adore , en attente, depuis la naissance de mon presque 7ans qui est un petit gabarit ; et il me faudra encore attendre avant de les lui coudre car les patrons sont donnés en très peu de tailles.
Le problème a été partiellement réglé quand j'ai osé coudre du Ottobre. Mais couturière débutante + explications en anglais ça a été un cap à oser franchir. :D
J'aime bien les patrons pochettes enfant en français ou autres langues pour la facilité de décalcage, et comme j'aime en général le modèle que j'achète, je le couds en plusieurs tailles.
Ceci dit la meilleure aide pour la compréhension de la couture à mes débuts a été le dvd burda qui explique toutes les techniques complété par leur livre. J'ai besoin de comprendre pour exécuter et de voir faire pour comprendre.
Les explications de Burda sont accessibles lorsqu'on maitrise un peu les termes techniques, qu'on sait tracer, couper.
En terme de choix et de coupes stylées en format magazine pour femme, c'est pour moi le meilleur d'entre tous. Dommage qu'il y ait si peu de modèles hommes; dans les vieux c'était plus courant.

siri 29/04/2015 22:34

tout à fait d'accord, c'est une question d'économie bien sûr mais aussi de déontologie (les patrons ressemblant trop aux bons vieux burda... ça sent pas bon!!) et de morale (on ne va non plus alimenter un commerce douteux !!!). De plus, il faut quand m^me le reconnaîter : certains modèles mcomme-je-ne-sais-qui sont franchement mal coupés, pleins de faux-plis... brefs, 15e pour des sacs à patate qu'on sait très bien faire toute seule;-))

Kat 28/02/2015 09:58

Alleluia!!!!
Tu as raison sur toute la ligne, les "vieux pros" patinent déjà car si on a de vieux magazine ou patron pochette on voit bien qu'ils se répètent, c'est ce que tu "dénonce" souvant d'ailleurs à chaque nouvelle parution, quand on a fait le tour de la patte d'éph au slim on a toutes les coupes! idem pour les robes et chemisiers etc avec une dizaine de magazines on peu refaire toutes les saisons à chaque nouvelle mode, le souci actuelle est cette société de consommation "moutonesque" qui tombe dans le paraître et le "moijetisme"de confection d'un modèle à la mode...manque de créativité des créateurs qui ont bien compris qu'il est facile de vendre n'importe quoi à une clientelle qui n'en à pas plus...

Kat 28/02/2015 10:16

Oups : Souvent, clientèle, on peut , actuel :-(

byseverine 10/02/2015 22:37

Je te trouve que tu as un peu la dent dure, et pourtant je ne suis pas une couturière "à la mode" qui coud à toute vitesse le dernier patron indé sorti... Oui je pense sincèrement que dans les magazines on peut trouver tout ce qu'on veut, oui en modifiant on peu refaire la même chose que des pdf dernièrement sorti mais nous sommes des couturières aguerries nous avons pas mal de mag en stock, je ne vois pas pourquoi après tout des couturières débutantes ou tout simplement pressées ne pourraient pas s'acheter des indépendants. Et oui ces blogs se ressemblent mais c'est pas grave elles ont le droit...

caroline csm 11/02/2015 14:10

oui comme dit Séverine certains blogs se ressembles mais si ça leur plait d'avoir le même look ! , Des Patrons Burda, fait mains...ou indépendants! chacun fait son choix , le mieux et d'avoir de bons patrons Basiques quelque soit la Marque(un corsage, une jupe droite, un pantalon )et de les Transformer à Gogo...
personnellement je fais mes patrons mais, j'ai aussi des burda, fait mains des années 80( je me sert des mêmes patrons car le décalque me barbe!),et un japan pour voir! (et qu'il faut transformer à sa taille, oups,mais bon !)

SIMONE 10/02/2015 17:08

Tout a fait d'accord .... un brin d'imagination et quelque fois un brin de folie et tout devin merveilleux.... je suis une fan de Burda et pas du tout honteuse .... d'une année a l'autre je transforme et re-transforme avec délectation ...et je trouve votre blog superbe :-)

Dorothée 10/02/2015 14:09

Bonjour
Même si vous avez totalement raison sur le fond, ces livres et patrons "modernes" dans leur présentation ont au moins le mérite de faire croire aux débutants qu'ils peuvent faire des choses extraordinaires. Bon c'est vrai que la réalité est bien loin de ça. Et que souvent, justement, les explications sont très largement insuffisantes voire erronées (j'ai eu le cas avec des boutonnières de manteau). Maintenant, cela ne me gènerait plus mais au début les mags de couture me semblaient "effrayants".
Mais je suis loin d'avoir votre niveau.
Amitiés

juliette 10/02/2015 00:17

Rien à voir, mais j'adore ton chat sur le dos, animé : c'est exactement comme ça que je me sens dans certains débats sur la toile. Quand je me rends compte que la réponse à un commentaire que j'ai laissé ne traite pas du même sujet, ou n'est pas sur le même plan, ou ne laisse pas place au débat. Et que l'on essaie de me renvoyer à Bisounoursland avec force de censure latente !

juliette 09/02/2015 23:56

J'aime ta verve qui arrache le grain de la toile ! En plus de tes posts techniques.
Comme toi, je regarde les dessins techniques des patrons (et zappe les tissus s'ils ne me plaisent pas). Et je me sers de mon apprentissage d'une année de cours de couture intensive pour les réaliser, ou de mon encyclo de la couture. Chez Bubu, je ne lis que "l'ordre du montage" (je sais qu'il y a un mot pour ça, mais ne le trouve plus). Et je m'en porte très bien.

lilixlabaleine 09/02/2015 23:39

C'est marrant ça fait quelques mois que je n'ai pas traîné à lire les blogs du coup je découvre cette polémique. Et je crois que ce que tu dis fait écho chez moi. Bien sûr je jette un oeil aux blogs tendance, et je vois les modèles à la mode fleurir, mais au final je n'ai pour l'instant pas craqué sur un patron à 15€ l'unité, j'ai jamais trouvé que ça valait le prix. J'achète un Burda de temps en temps quand un modèle m'inspire (parfois il n'y en a qu'un seul, mais c'est déjà 2 fois moins cher), et ma productivité n'étant pas au top, j'ai toujours plus de projet prêts à coudre que de panne d'inspiration. Bon, je sais que je finirai sans doute par craquer (comme je le fais de plus en plus pour des modèles de tricot), parce que parfois les explications obscures de certains magazines m'hérissent. Heureusement certains se démarquent (la maison victor c'est plus reposant que Burda) et puis des blogs comme les tiens dédramatisent le montage. En tout cas j'essaie de rester critique, de me méfier des postures bizarres des mannequin qui cache des coupes étranges, et de trouver les accords patron-tissu sans forcément me ruiner.

sewing princess 09/02/2015 19:00

merci d'avoir mis en môts ce que j'avais dans ma tête

sophie o 09/02/2015 15:30

Je me permets de ne pas être tout à fait d'accord avec toi au sujet des modifications qui seraient rapides. Si on maitrise comme toi alors oui, c'est rapide et ça ne vaut pas le coup d'acheter de l'indé tiré d'un Burda modifié. Mais si comme moi, tu débutes dans le patronage, et que tu disposes de peu de temps (encore plus vrai avec un ou plusieurs enfants), il est plus simple d'aller acheter de l'indé qui te correspond. Je pense en particulier à la chemise Grainville de Seawholic, je sais qu'elle m'ira bien car je suis de la morphologie ciblée par la marque et j'aurai peu de retouches à faire. J'ai déjà passé du temps sur des chemises Burda qui ne me convenaient pas (différence taille/hanches trop marquée, dos cambré, épaules étroites). Donc oui je paie le gain de temps :)

terpsi 09/02/2015 12:03

Bonjour,
Entièrement d'accord avec cette analyse. J'aime particulièrement le passage : "…Résultat beaucoup de blogs se ressemblent, avec les mêmes “midinettes” prenant la pose en portant les mêmes réalisations de couleur identique, essayant d'être dans les premières à avoir cousu LE patron dont tout le monde s'entiche…
Il y est davantage question d’ego que de couture phrase".
J'ai eu un blog il y a 6-7 ans et j'avais arrêté parce que j'avais l'impression que pour avoir du succès il fallait en quelque sorte se "dénaturer". A l'époque j'étais abonnée à Burda et ne cousais que ça ou presque !
Je n'ai cependant jamais arrêté de coudre et me suis remise à bloguer sur la demande de ma fille qui m'a incitée à republier mes créations. Mais aujourd'hui, peu m'importe si je suis lue ou pas, ou si je publie de façon intensive ou non (ma phase quête de reconnaissance est terminée :D)
Les seuls patrons pour lesquels j'ai déboursé 15€ sont des partons Jalie "techniques" pour la danse : tuniques, tutus, justaucorps.
J'ai toujours mon stock de Burda, source inépuisable ou presque ! Et quand je craque, je préfère m'acheter un beau livre avec des patrons (comme Grains de couture, ou les Intemporels pour enfants) que pour des pochettes...
En tout cas merci pour ce blog qui reste pour moi une référence ^^

lullablue 09/02/2015 11:59

j'en pense exactement pareil!
et comme je couds souvent pour les enfants, je vois lamême chose se produire: des patrons enfants de créateurs/creatrices qu'on trouve aisément dans des magazine japonais ou des revues bien moins chères. un seul patron de creatrice coute le prix du magazine ^^

carmen 09/02/2015 09:57

enfin qq'un qui a l'esprit sain et les pieds par terre!!!!
et les yeux bien aiguisés aussi, car ce que tu dis sur le manque de créativité de la plupart des patrons indépendants est vrai.
Moi, c'est simple : je couds pour le plaisir (défi technique) et pour avoir de jolies coupes, même classiques (je n'ai rien contre le classique, et vous?) à ma taille, dans de jolis tissus, avec de jolies finitions ... tout cela ne se trouve plus que chez les grands créateurs et coûte un bras, donc : j'arrête de financer les marchés asiatiques de friperie et je couds! un jour j'arriverai à faire LA veste Chanel que j'aime, LE pantalon qui épouse bien mes rondeurs ... bref, vent debout contre la conso-accumulation de fripes à 3 sous qui ne tient pas le 1er lavage!!!! et qui tue des enfants par centaines en Asie.

domi 09/02/2015 09:14

bjr, burda fait aussi des patrons pochette qui sont expliqués en pas à pas avec plusieurs degrés de difficultés de meme que d'autres éditeurs sans passer par un mag où il faut déclaquer son patron-

de plus certains de ces "créateurs" font du chantage en parlant d'attaquer les petites plateformes qui font paraitre des annonces de vente de patrons comme par exemple sur la fibre créative - alors que ce n'est pas l auteur du blog qui vend mais ceux qui passent des annonces- elles ne font pas cette démarche auprès de eBay et autres - qu en penses tu olivia

Wirette 08/02/2015 23:07

Quelle plume acérée vous avez, Mme La Bobine :) Vous n'avez pas tort, cela dit.

Mais vous me faites un tout petit peu penser à cette grand tante, que j'aimais beaucoup, qui commençait ses recettes de cuisine par "c'est très simple", avant de continuer par, par exemple "tu prends le crabe, tu lui enlèves le tablier, puis...". Elle avait du mal à comprendre qu'au stade où on découvre comment éplucher une patate, nous étions totalement dépassées à l'idée de décortiquer un crabe :)

Pour moi, pauvre débutante d'un an et demi, les patrons de certains indépendants sont quand même vachement sécurisants et reposants. Comme les petites roues quand on apprend à faire du vélo...

J'ose seulement maintenant m'attaquer à Burda. Pas par snobisme - il y a plein de blogs "burdesques" qui montrent tout ce qu'on peut tirer de Burda (ou des "big 4", d'ailleurs), avec plein d'infos techniques.

Mais bon sang, quand on n'a jamais rien cousu, la planche et les explications Burda... c'est terrifiant! Quand je me suis lancée, j'ai acheté le magazine, et j'ai abandonné dès que j'ai vu la planche, et les explications totalement ésotériques. Maîtriser la machine à coudre était déjà un défi... mais je ne comprenais pas non plus comment me dépatouiller du magazine.

C'est le Sorbetto de Colette qui m'a "sauvée". Quatre pages d'explication pour trois coutures et trois biais. A à ce stade de mon apprentissage, c'est ce qu'il me fallait! Le résultat fût fort décevant, mais j'avais attrapé le virus, découverts des blogs plus "techniques" que mode (parfois les deux...), et les bouquins qui vont avec (et Craftsy!).

Après, j'ai cousu un modèle Ottobre (un sweat, allongé pour faire une chemise de nuit). Là, l'effet blog a joué ; j'étais rassurée sur le magazine par l'engouement d'une blogueuse que j'aimais bien. Je me rends compte en ce moment que Burda n'est pas plus difficile, et je regrette de ne pas avoir essayé plus tôt. Les pbs sont les mêmes : décalquage + explications à compléter par des recherches.

Depuis, j'alterne. Un coup des indépendants américains avec explications super détaillées de modèles de base. Un coup des expérimentations à partir de magazines ou de "clonage" de mes vêtements (et bientôt les cours de patronage de Craftsy). Je pense - j'espère- que je serai à terme "autonome" pour bidouiller ce que je veux obtenir, côté patron comme côté technique.

Mais quand on n'a pas eu de transmission de la couture par l'entourage, et qu'on se lance tout seul, les patrons indés bien faits et bien expliqués, indépendamment de leur originalité, ça aide vraiment.

séléné 08/02/2015 20:33

je suis d'accord avec tout!!!

Maryvonne 08/02/2015 21:10

Mais quel succès tu as Olivia, Geogette parle de tournant rédactionnel, je n'aurai pas trouvé cette belle expression mais je suis bien d'accord. Tu as un avis tranché et bien argumenté sur la question. Moi qui suis une dure à cuir de la couture, je confirme que le chic vient du goût que nous mettons dans la réalisation de nos travaux en terme de choix de tissu, qualité du travail et surtout pas de la marque d'une soit disant créatrice qui a trois ou quatre modèles dans son catalogue . Belle couture à toutes.

vioo 08/02/2015 19:27

Je suis aussi de ton avis. La seule fois où je me suis laissée tenter par la moutonnerie en achetant un patron de createurs indépendants "tendance", c'était la marque "salme", et le fameux haut a fini direct à la poubelle (ce qui m'arrive rarement). Je n'ai jamais eu de déconvenu pareille avec Burda, Elena Couture ou Simplicity (dont certains patrons sont vendus en magazine sous le nom de tendances couture), même si j'ai toujours des ajustements à faire (surtout au niveau de la carrure avec Burda). J'aimerais soutenir les créateurs indépendants mais je n'ai jusque là rien trouvé qui me plait suffisamment pour que j'y mette le prix. De plus, mon bonnet A et moi, on n'est pas la "cliente cible" des marques qui seraient susceptibles de me plaire (comme Dear and Doe par exemple). Du coup, je ne vois vraiment pas l'intéret de mettre plus de 10 euros dans un patron que je vais devoir sacrément retoucher.
Plus le temps passe, plus je me laisse séduire par Lekala qui propose des patrons originaux et sur mesure pour un prix tout petit. Mais à déconseiller aux débutantes à cause des explications sommaires, et bien observer attentivement les planches de patrons sur leur site car certaines images sont trompeuses.

Olivia 08/02/2015 19:39

Bonsoir Vioo,
Il existe des patrons Butterick avec des variations pour chaque taille de bonnet ABCD, voir ici:
http://butterick.mccall.com/a-b--c---dcup-sizes-pages-4988.php
on peut les trouver sur
http://www.patronsdecouture.com/
en s'nscrivant à leur Newsletter on peut bénéficier de promotions sur les marques de patron (1 fois par an par marque environ).
Autrement je crois que les patrons japonais sont bien aussi pour les poitrines menues mais je n'ai pas testé (question de stature).
Bonne couture !

Marie Poisson 08/02/2015 19:22

J'aime ton humour! Mais comme déjà dit sur T&N, il en faut pour tout le monde.
 une époque j'étais contente si j'arrivais à me dégager une après midi tous les 15 jours pour coudre. Alors j'avais pas envie de passer 3 heures à décalquer, composer, dessiner.... Et j'achetais des patrons pochette. Aujourd'hui j'ai plus de temps pour bricoler mes patrons.
Pourquoi ne peut il pas exister une mode des patrons? Ça ne fait de mal à personne.
Laissons à tout le monde la place de s'exprimer!

Olivia 08/02/2015 21:44

Bonsoir Marie Poisson,
Il en faut pour tout le monde mais comme tu l'as démontré sur ton blog, parfois lever le voile et donner son avis, cela a du bon et peut bénéficier à la réflexion des autres. Quand quelqu'un descend Burda en flèche ça ne choque personne, pourtant chez eux aussi il y a des créateurs et des fans, pas vrai ? Les forums et les blogs existent aussi pour exprimer des avis tranchés et en débattre. Après, chacun est libre de choisir ses achats et ses coups de coeur !
Concernant la mode des patrons, comme pour le prêt-à-porter je n'ai rien contre mais je suis juste une cliente exigeante.
A bientôt et bonne semaine

Muriel 08/02/2015 18:47

Je suis en tout point d'accord avec toi, et n'aurais pas pu mieux l'exprimer.
Bravo !!! Enfin du bon sens !...

Olivia 08/02/2015 21:34

Bonsoir Muriel,
Merci pour ton message. Bonne couture !

Angel 08/02/2015 18:28

Ben moi Burda je kiffe, à mooort!!! Et j'aime me décarcasser, pas faire vite fait une fringue comme je ferais du shopping. Pour moi la couture ce n'est pas la même démarche que du fast-food vestimentaire.

carmen 09/02/2015 10:02

Parfaitement dit, ce sont le temps et l'application qui font de votre pièce une création unique!

Olivia 08/02/2015 21:33

Bonsoir angel,
Je trouve que tu exprimes bien les choses avec ton idée de "fast-food vestimentaire". Il y a dans la couture un plaisir à choisir les ingrédients, prendre son temps et soigner les détails.
Bonne semaine !

Miss Needle 08/02/2015 18:19

hihihi ! J'aime bien quand tu t'énerves comme ça !!! Cela dit, la mode n'est qu'un éternel recommencement alors gardons précieusement nos vieux burda... Nous avons de l'or dans nos placards !!! Et surtout, surtout utilisons jusqu'à la gomme nos crayons ! Biz !

Olivia 08/02/2015 21:31

Bonsoir Miss Needle,
Je ne m'énerve pourtant pas souvent ! Mais parfois il faut remettre les pendules à l'heure...
Bonne semaine

Célinette 08/02/2015 18:01

Parfaitement clair et d'une logique implacable !!! :
Une bonne collection de patrons Burda, le livre "la couture plaisir "et "roule ma poule" !!!!

Olivia 08/02/2015 21:22

Célinette, on est sur la même longueur d'onde :)
Bonne semaine

Roze mousse 08/02/2015 17:47

Je rejoins ton propos mais je te trouve assez dure avec les clientes de patrons indépendants. Personnellement aujourd'hui la plupart de mes coutures sont issues des magazines Ottobre et commencent à l'etre de Burda. Mais si je n'avais pas croisé le patron de la sureau de Deer and Doe sur mon chemin, j'aurais continué à regarder la couture comme un reve inaccessible. Les explications de Deer and Doe m'ont vraiment donné confiance. Alors meme si aujourd'hui je cherche plutot les modèles dans les magazines de couture, je suis contente que les créateurs indépendants existent et mettent la couture à la portée de tous.

Olivia 08/02/2015 21:27

Bonsoir Roze Mousse,
C'est vrai que Deer and Doe a des détails mignons.
Effectivement j'ai été assez directe, mais c'était tellement cocasse d'imaginer que les mêmes qui critiquent Burda en ont peut-être cousu sans s'en rendre compte et en appréciant... :)
Quelques cours de couture, un bon livre, un magazine hors-série "couture facile", permettent aussi de la mettre à la portée de tous !
Bonne semaine

kocotte 08/02/2015 17:27

je te suis à 200 %. J'ai testé un de ces fameux patrons qu'on glorifie histoire de me faire une idée, eh bien j'ai eu beaucoup plus de retouches à faire qu'avec Burda. J'ai plagié un de leur modèle, c'est à dire que j'ai créé mon propre patron à mes mesures en m'inspirant de leur modèle. J'ai montré cette marque de patron à des professionnelles qui ont émis des critiques négatives quant à leur construction. Je suis une inconditionnelle de Burda qui offre un choix illimité de modèles et qui après des décennies est toujours là. Je trouve que c'est le preuve qu'on peut s'y fier.

Olivia 08/02/2015 21:20

Bonsoir Kocotte,
J'apprécie ton esprit expérimental, en effet c'est en testant de nombreux patrons et méthodes de couture différentes que l'on apprend à faire la différence et à remarquer que beaucoup de variantes sont réalisables par soi-même.
Maintenant tu en es au stade du modélisme ! Ce n'est plus transformer mais tout concevoir de A à Z, un travail passionnant !
Bonne semaine

Lylianne 08/02/2015 13:04

Je suis tout à fait de ton avis, Olivia.
La couture est pour moi depuis plus de 40 ans un loisir créatif, alors Modes et Travaux, Burda, les doigts d'or et autres sont de véritables mines, même s'ils sont "passé de mode" !
Bises, bon week end, bonne couture.

Olivia 08/02/2015 21:18

Bonsoir Lyliane,
Comme il a été dit plus haut la mode est un éternel recommencement et je pense que certaines créatrices recyclent allègrement certains modèles piochés dans ces ouvrages de référence !
Bonne semaine
A bientôt et bonne couture !

Brig 08/02/2015 06:34

Bonjour, merci pour votre blog toujours intéressant et un peu différent de ceux que l'on trouve dans la blogosphère française. Cela fait 30 ans que je couds. J'ai appris à coudre avec des patrons Vogue qui proposaient des explications très détaillées et précises. C'était cher mais c'était instructif et le résultat était distinctif. Les blogs n'existaient pas à l'époque. Les patrons indépendants proposent des modèles un peu simples à mon goût et très chers. Beaucoup de blogs relaient ces patrons pour créer un effet de mode. Les techniques de marketing sont toujours les mêmes. Les patrons incriminés sont des patrons de chemisiers et chemises, soit le patron le plus commun qui soit. Je vois mal comment on peut avoir de l'originalité avec un tel patron.

Olivia 08/02/2015 21:16

Bonsoir Brig,
Merci pour ton message.
En effet les patrons Vogue sont chers mais le peu que j'ai pu tester (j'ai commencé cet été) était vraiment bien conçu et les explications très détaillées...Ils ont souvent une originalité.
Les patrons indépendants vendus presque au même prix sont souvent bien différents.
A bientôt et bonne couture !

PER 08/02/2015 18:12

Tout pareil!
Les patrons Vogue (chers, mais guère plus que celui "indécent" des patrons indépendants simplissimes!) avaient des dessins pas à pas extrêmement précis...et c'est ainsi que j'ai appris à coudre manteaux, pantalons à braguettes, etc...mais ça c'était avant! car maintenant, les stylistes sont américains...no comment! mais avec l'expérience "Vogue", on n'a pas besoin de lire les explications Burda...comme un puzzle!
Un grand Merci à la Bobine de nous montrer en images la revue de presse des magazines couture...merci de remettre du bon sens dans notre tête.

nowak 07/02/2015 23:38

En bref: Merci!

C'est justement trop vrai.

(Rien contre les "designers independants" (non professionels)... mais pour moi aussi il faut un peu plus pour m'inciter de l'acheter.)

Olivia 08/02/2015 21:11

Bonsoir Nowak,
Merci pour ce commentaire.
Comme toi, c'est ce "un peu plus" qui me manque dans ces patrons...mais après cet épisode peut-être que ça va bouger ?
A bientôt et bonne couture !

Vérobdx 07/02/2015 21:30

Bonjour,
Hé bien moi je te trouve un peu dure, même si j'ai toujours tendance à bicher quand les snobs se font prendre à leur jeu. Il est clair qu'il y a des tas de gens qui ne savent pas modifier un patron, le modélisme n'est pas toujours si aisé. Et il y a des gens qui aiment faire la même chose que sur le modèle... Mais oui, c'est comme ça! Alors, laissons les créateurs créer, et un peu d'indulgence pour les personnes qui se font influencer...

Olivia 08/02/2015 21:08

Bonsoir Vérobdx,
Ma réaction a peut-être été un peu vive dans l'émotion.
Mais je vais tenter de montrer à nouveau dans de prochains articles que certaines modifications de patrons sont faciles à réaliser.
A bientôt

Agnès 07/02/2015 21:22

complètement d'accord avec toi :-) !

pour avoir, à mes tous débuts (mais je suis toujours à mes débuts^^), eu la faiblesse d'acheter un bouquin "tendance"...et me retrouver avec un patron et des "explications" incompréhensibles (valeurs de couture ?? comment fait-on les fronces ??)...je me suis rabattue rapidement sur Burda (et de plus en plus, mes propres patrons, avec des cours de modélisme, ça aide^^)
effectivement, je trouve les tissus Burda "mémère" (et les mélanges de couleurs..."daltoniens") (mais c'est ma vision^^) ; l'astuce ? désormais, je vais directement au cahier central, et regarde les modèles en dessin, à plat :-)
lorsque j'en trouve un qui me plaît, je vois la nature du tissu et la quantité (si ça se trouve, je l'ai déjà en stock^^), puis seulement, éventuellement, je regarde la photo ;-) !

en tout cas, merci :-), ça fait du bien, je me sens moins seule :-)

Olivia 08/02/2015 21:04

Bonsoir Agnès,
Comme toi, à la librairie je regarde aussi en premier les modèles dans le carnet central ! Cela laisse plus de place à l'imagination. Souvent sur les photos de stylisme, le choix des tissus masque la coupe du vêtement...
A bientôt

mimi35 07/02/2015 18:56

Bien dit!
Et comme nous ne ressemblons pas à tous ces beaux mannequins (hélas) pourquoi porter des "uniformes" en fonction des saisons?
Suivons nos envies tout simplement.
Merci!

Olivia 08/02/2015 20:57

Bonsoir Mimi35,
En effet ce qui est intéressant dans la couture, c'est de se sentir bien et de se mettre en valeur en fonction de ses goûts et de ses mensurations personnelles.
A bientôt

laurence 07/02/2015 16:25

bravo de dire tout haut ce que nous sommes nombreuses à penser. ça fait des années que je suis votre blog que je trouve très complet, j'y viens très régulièrement; votre prise de position (vous ne polémiquez jamais) vous honore. je suis entièrment d'accord avec vous sur tous les plans! merci pour votre blog si riche.

Olivia 08/02/2015 20:55

Bonsoir Laurence,
J'ai essayé en effet d'exprimer mon ressenti sans heurter. L'idée étant d'amener une ouverture plus générale qui n'avait pas été beaucoup exprimée dans cette histoire particulière.
A bientôt et bonne couture !

ridgi 07/02/2015 15:38

Je suis depuis quelque temps votre blog qui me fait progresser en couture grâce aux petites astuces que vous donnez.Je suis tout a fait d'accord avec vous Pour ma part j'utile parfois de vieux burda,il suffit de changer parfois un petit détail pour donner la touche d'originalité ou de modernité!j'ai ainsi fait une robe chasuble avec un patron burda des années 90 je crois, dans un tissu a rayures verticales gris noire qu'on m'avait donné il y quelques annéesJe l'ai fait un peu plus courte et la porte avec une grosse ceinture et tout le monde me demande ou je l'ai eu!!

Olivia 08/02/2015 20:53

Bonsoir Ridgi,
Je suis ravie que mes partages d'astuces vous soient utiles. Un chemisier reste un chemisier et une robe droite une robe droite, les variations de la mode ne tiennent souvent qu'à de menus changements: encolure, longueur d'ourlet... Il faut avoir l'oeil !
Bonne semaine

Claudie 07/02/2015 15:16

J'ai découvert toute cette histoire par ton article et en allant ensuite sur le site en cause... Je dois dire que je ne connais pas du tout cette créatrice de patrons, ce qu'elle propose ne me conviendrait pas du tout car il y a belle lurette que je ne suis plus une "brindille" filiforme. Depuis des années j'utilise mes stocks de Burda (magazines ou patrons pochettes) en les modifiant/modernisant et ça me va tout à fait. Je n'ai jamais eu le moindre problèmes avec les explications des Burda (par contre, si par hasard je change de marque... comme quoi c'est une affaire d'habitude)

Olivia 08/02/2015 20:50

Bonsoir Claudie,
Oui tu as certainement raison concernant le poids des habitudes dans notre compréhension des termes des explications ! Ils sont parfois un peu différents d'un patron à l'autre, ainsi que les manières d'aborder le montage des pièces, j'en ai fait l'expérience récemment en essayant des patrons Simplicity ou Vogue...
Bonne semaine

Agnès 07/02/2015 13:27

Que voilà un article revigorant !!! J'en ai plus qu'assez également du snobisme de certaines marques et blogueuses qui n'en peuvent plus parce qu'elles se sont servi d'un patron basique (hors de prix !) pour coudre dans un tissu soi-disant "original" (tout aussi hors de prix !). Je n'en ai jamais acheté car j'ai une réserve de Burda et de Fait Main impressionnante, que j'agrandis au fil du temps en dénichant des numéros anciens, et je peux me servir d'un patron d'il y a trente ans comme du dernier numéro sorti. Quand j'ai une idée, je sais que j'ai le modèle quelque part, je fouille et THE perle rare apparaît. Il suffit effectivement d'un peu d'imagination et de débrouille pour l'adapter au goût du jour ! Pareil pour les tissus : si l'un me plaît, je l'achète (souvent en solde), et je stocke. J'ai ainsi à ma disposition une réserve de matière première dans laquelle je peux puiser. J'ai réalisé dernièrement un sweat (patron Fait Main) pour ma dernière fille dont tous les tissus avaient été fabriqués dans les années 90 (superbe qualité d'ailleurs). Toutes ses copines ont admiré la chose.
Et les critiques sur Burda m'énervent prodigieusement : ma mère cousait déjà avec et grâce aux patrons hyper mode, elle était toujours bien habillée avec un tout petit budget. C'est d'ailleurs ce que voulait Aene Burda : permettre au plus grand nombre de femmes d'être jolies et mises en valeur, même si leurs moyens étaient modestes. A sa façon, c'était une féministe et on peut lui être reconnaissante de la démarche.
Et dire que le langage "burdesque" est compliqué, c'est refuser le bénéfice de l'expérience : on peut tout à fait parvenir à le comprendre en expérimentant, en prenant le temps de lire, en se servant de lexique et d'explications qu'on peut trouver à droite et à gauche.. Merci, en passant, pour ton blog où on trouve de nombreuses astuces, et des tutos clairs et précis.

Continue ton oeuvre dans le même esprit, je suis tout à fait d'accord avec toi!

Bisous

Agnès

Olivia 08/02/2015 20:48

Mille pardons je voulais écrire Agnès !

Olivia 08/02/2015 20:47

Bonsoir Chrisou,
Je résumerais ton commentaire en trois points : budget modeste, imagination et goût de l'effort. Je suis tout à fait d'accord là-dessus ! C'est vrai que l'on peut remercier Aenne Burda qui est représentative d'une démocratisation de la couture en Europe et ailleurs...
Bonne semaine

Chrisou 07/02/2015 12:03

Bonjour Olivia .
Je suis ton blog depuis près d'un an et je l'aime beaucoup . Tes conseils sont censés et tu présentes une couture accessible à toutes tranches d'âge , tout comme Burda d'ailleurs . Comme certaines autres je couds Burda depuis plus de 30 ans et je n'ai pratiquement jamais eu de soucis et il y a tellement de modèles qu'il est pratiquement inutile d'aller voir ailleurs sauf pour le plaisir !! J'avoue que ça m'énerve un peu ce dénigrement de cette revuequi, si elle n'existait pas, nous manquerait beaucoup. Je trouve souvent que les patrons des jeunes indépendantes sont beaucoup trop simples et ne valent pas la peine d'être cousus , à part quelques modèles un peu originaux . Mais si une d'entre elle a plagié , et celà n'est pas prouvé , il ne faut cependant pas discréditer l'ensemble de ces jeunes créatrices qui plaisent beaucoup aux jeunes-femmes justement ! Moi, je reste fidèle à Burda ! Bon week-end.
Chrisou

Olivia 08/02/2015 20:44

Bonsoir Chrisou,
Je ne cherche pas à discréditer les patrons indépendants mais simplement à relativiser l'originalité qu'on leur prête et inciter à comparer, car je pense que c'est dans notre intérêt.
Il est tout de même intéressant de constater que celles qui on l'expérience de coudre depuis longtemps utilisent principalement des magazines de patrons...
Bonne semaine !

hermine123 07/02/2015 10:58

Tout à fait d'accord !
Mais j'ai acheté des patrons indépendants car lorsque j'ai commencé à coudre les explications Burda ou Fait main n’étaient pas aussi détaillées et j'avais beaucoup de peine à comprendre... Maintenant que j'ai un peu appris je me sens capable de coudre du Burda et même de modifier un patron de base pour arriver a un modèle plus tendance ou plus original. J'en profite pour te remercier car tu m'aides à progresser, merci mille fois !!!!

Olivia 08/02/2015 20:39

Bonsoir Hermine123,
Merci pour ton commentaire. Comme tu l'écris, la qualité des explications semble être un point important pour beaucoup de débutantes dans leur choix de patrons.
A bientôt

Chris 07/02/2015 10:34

Tout est dit, et bien dit ! Bravo, et merci pour tous les conseils prodigués ici

Olivia 08/02/2015 20:34

Bonsoir Chris, merci pour ton commentaire ! Bonne semaine

JOELLE 07/02/2015 09:54

Bonjour,
Votre analyse est assez juste, mais la mode est un éternel recommencement. Quand on a un peu de choix dans ses patrons, magazines... on se rend vite compte que certains nouveaux modèles sont juste des "copié collé" avec des petites variantes. Parfois un détail suffit à rendre un modèle original.
J'ai récemment cousu une jupe en m'inspirant du modèle de Séverine dans Cousu Main, je me suis servie d'un modèle de jupe droite, tout simplement. Cela m'a semblé à ma portée. Mais parfois, on peut aussi préférer dépenser quelques sous pour ne pas avoir à modifier, ressayer, s'énerver, perdre du temps, etc... Mais 15 euros pour un patron, c'est vraiment excessif !...
A bientôt, et merci pour vos conseils couture.

Olivia 08/02/2015 20:32

Bonsoir Joelle,
Oui je comprends, parfois moi aussi j'ai envie de simplicité et il m'arrive d'acheter des patrons-pochettes...en soldes ;)
J'essaie juste de bien faire connaître les différents choix qui s'offrent à nous, en particulier pour celles qui n'ont pas de gros moyens.
A bientôt

margueriiite 07/02/2015 09:06

Globalement d'accord, bien sûr, c'est plein de bon sens. Avec une petite réserve : tout le monde n'est pas capable de modifier un patron (p.ex un Burda) pour faire soi-même la fameuse oblique ou toute autre petite modification. Ou de "mixer" deux patrons pour en obtenir un 3ème.

Olivia 08/02/2015 20:29

Bonsoir Marguerite,
Merci pour ton message.
Je te promets que tout le monde est capable de tracer la fameuse oblique pour modifier le patron avec style et je pense bien montrer comment faire dans un prochain article ;)
A bientôt

Fabienne 07/02/2015 06:36

D'accord avec vous !!
même si je ne sais pas encre modifié un patron, visuellement je suis apte à voir ce qu'il faut faire.
Ne sachant pas bien coudre et ayant pas proche de chez moi des tissus "discount", je me suis acheté des robes tuniques, absolument hyper simple à faire .... en solde, la pilule est plus facile à avaler ... mais j'ai toujours dans l'idée de copier ces tenues et de modifier en particulier le col !!
des vieux patrons j'en ai ... par contre un bon livre de couture, non !!
Bonne journée à vous !! merci pour tous les conseils que vous prodiguez aussi généreusement.

Olivia 08/02/2015 20:26

Bonsoir Fabienne,
Merci pour ton message.
Je te conseille vivement d'investir dans un bon livre de couture, par exemple Le Manuel Pratique de la Couture des éditions Hachette, actuellement disponible d'occasion sur La Fibre Créative ;)
A bientôt

Tata Georgette 06/02/2015 23:14

Bonsoir Olivia,
Tonifiant, votre billet sur les «créatrices» ! Dans notre petit monde du textile, on voit le mot «création» mis à toutes les sauces mais assez souvent le fumet est plutôt fade et ne peut éblouir que des novices. Cela est vrai pour les travaux de couture mais aussi pour les travaux d'aiguilles, tricot, crochet, broderie. Le nombre de vraies créatrices est finalement assez restreint. À quoi les reconnait-on ? c'est tout le mystère de l'art. C'est déjà bien beau d'être capable de réaliser de beaux ouvrages, soit directement à partir de patrons ou modèles, soit en adaptant ceux-ci. C'est ce que je m'applique à transmettre aux débutantes en travaux d'aiguilles.
En tout cas, je lis votre blog depuis plusieurs années, mais il me semble bien que c'est la première fois que vous chauffez les sangs aussi férocement. Un tournant rédactionnel ?
En tout cas, ne lâchons ni le crayon, (ni les ciseaux) !

Olivia 08/02/2015 20:24

Bonsoir Georgette,
C'est vrai que cette histoire m'a fait réagir car au-delà d'un cas particulier (avéré ou non), c'est une impression plus large d'uniformité que j'avais envie de décrire...Je ne sais pas si l'on peut parler de tournant rédactionnel, l'avenir nous le dira ! Ce blog est rédigé au feeling...
"A quoi reconnaît-on un véritable créateur ?" C'est une excellente question qui pourrait en effet devenir le sujet d'un article complet !
Des cours de couture et de bons livres peuvent souvent pallier aux lacunes des explications et rendre possible une autonomie.
A bientôt !

Béa de Belgique 06/02/2015 22:54

Et je sais pourquoi je te suis depuis un bout de temps.
Et je sais pourquoi on se sent bien chez toi.
Tout comme toi je refuse d'encenser ces tissus qui n'ont d'originalité que leur prix.
Tout comme toi j'aime coudre au gré de mes envies sans devoir suivre un gourou.

Olivia 08/02/2015 20:17

Bonsoir Béa,
Merci pour ton gentil commentaire :)
J'essaie ici de tester pas mal de choses tout en restant authentique, en disant ce que je pense.
Chacune reste libre de choisir selon ses coups de coeur et de se forger son propre style...et c'est plus sympa quand c'est bien varié !
Bonne soirée

netcheria 06/02/2015 22:48

Je suis tout à fait de ton avis ! Ces patrons ne m'attirent pas du tout car ils sont très/trop simples et comme j'ai une pile impressionnante de Burda et de Fait main, j'ai des tonnes de modèles du même acabit. Donc je ne dépense pas mes sous pour des trucs simples ou que je pourrais inventer moi-même (mais bon, j'achète des magazines sur lesquels je ne couds aucun modèle faute de temps). Toutefois, il y a les débutantes, les jeunes, qui sont attirées justement par des basiques simples et bien expliqués, bien présentés, avec de jolis tissu, de jolis mannequins... ou qui ne connaissent pas Burda, Fait main, etc... Je veux dire qu'il en faut pour tout le monde, et si on ne veut pas acheter du déjà vu, eh bien, on est libre ! J'admets que dans ce cas là, il ne faut pas prétendre qu'on est créatrice du modèle. Personnellement, j'apprends à mes 3 grandes filles à regarder les schémas et les pièces d'un patron pour choisir un modèle, sinon elles se laissent influencer par les photos et les tissus (pas toujours très top sur les magazines...)

Olivia 08/02/2015 20:14

Bonsoir Netcheria,
Merci pour ton commentaire.
J'apprécie ton blog et je le visite souvent. Je comprends bien que ces patrons séduisent les débutantes, mais je pense qu'elles y gagneront à être bien informées pour faire des choix avisés.
Le terme de "créatrice" me semble parfois un peu galvaudé...concernant des basiques.
Bonne soirée

marmotta 06/02/2015 22:28

Ah ça c'est dit ....bien mieux que je ne saurais le faire mais c'est exactement ce que je pense et que j'ai déjà exprimé ailleurs !
L'idolâtrie de certaines bloggeuses pour les marques de patrons indépendants est limite ridicule, puisse cette histoire apporter un peu de maturité à une certaine blogosphère qui va peut-être (!) porter un autre regard sur Burda (une référence pour moi quoiqu'on dise !) et consorts.
J'utilise Burda et Simplicity depuis 35 ans, j'aime aussi bien Diana Couture, Elena qui proposent des patrons simples qu'il est facile de personnaliser ou de bidouiller....mais pour cela il faut oser un peu et utiliser un "objet hautement subversif "comme tu le dit si bien ........le crayon !

Olivia 08/02/2015 20:06

Bonsoir Marmotta,
Merci pour ton commentaire. C'est vrai que a parfois l'image de cousettes un peu "à l'ancienne", avec nos valeurs sûres, mais cela ne nous empêche pas de rester curieuses des nouveautés...d'en tester régulièrement...en gardant un esprit critique sur ce qui est vraiment novateur.
Amicalement
A bientôt

maria62 06/02/2015 21:36

Comme c'est bien dit ! Tu as bien cerné le problème. Je pense que beaucoup de personnes sont de ton avis, mais faute de savoir coucher sur le papier des réflexions aussi pertinentes, elles se sont abstenues. Il m'arrive de faire un mixage d'un vieux modèle Burda avec un autre d'un magazine ayant fait ses preuves, afin de le mettre au gout du jour, et ça marche ! Je ne suis pas hostile aux nouveaux créateurs, mais rien de convainquant dans leurs patrons qui ne se démarquent pas des autres et souvent manquent de style et sont peu flatteurs pour la silhouette. Pour l'instant je fais un essai avec un patron de robe de la Maison V.... qui me semble pas mal, mais je n'ai pas encore commencé.... à suivre ! Je me sens moins seule après avoir lu ton message. J'attends avec impatience la suite concernant les patrons américains. Merci.

Olivia 08/02/2015 20:03

Bonsoir Maria62,
Sur le même principe intéressant, il y a eu récemment sur le groupe américain PatternReview un concours nommé "frankenpattern" qui consistait à faire un assemblage de plusieurs patrons comme base d'une réalisation.
C'est vrai qu'il y a des détails intéressants dans certains modèles de La Maison Victor et le choix de tailles est large.
A bientôt

anaey 06/02/2015 21:25

De ton avis. J'ai déjà acheté ces fameux livres : 2 (couture pour enfants) et je fus assez déçue. D'ailleurs je me demande comment font les couturières débutantes pour réaliser les modèles sans explications clairs. Beaucoup critique le livret explicatif de Burda, mais je le comprends mieux que ce que j'ai pu tester.
Comme toi, je m'inspire des croquis pour choisir, modifier le modèle du vêtement que j'aimerais coudre.
Comme je l'ai déjà dit, j'ai testé, c'est bon, je ne le referai plus.

Olivia 08/02/2015 19:59

Bonsoir Anaey,
J'ai aussi testé pas mal de choses...c'est pour cela que je me permets d'en parler.
Concernant les explications, le magazine Tendances Couture est très bien fait également (étapes en textes + dessins).
Bonne soirée

Milou 06/02/2015 21:22

Je suis adepte de Burda, j'achète aussi Faitmain (couture et tricot) depuis très longtemps, même si mes yeux se fatiguent à décalquer le patron de la bonne couleur... mais je suis tombée aussi dans les pièges (surtout au salon du fil!!!) des créateurs qui vendent leurs patrons bien chers parce qu'ils ont mis une oblique quelque part... bon, la fois d'après je fais attention!
J'aime tes "coups de g... critique" parce que je m'y retrouve...
Bon week end!

Olivia 08/02/2015 19:56

Bonsoir Milou,
Ah oui le charme des lignes obliques est parfois dévastateur !
Il faudrait un article rien que pour ces patrons ;)
Ah bientôt

Sccip 06/02/2015 21:19

tout à fait d'accord, un simple détail ne justifie pas un prix élevé pour un patron, je suis toujours surprise du succès de telles "créatrices" ...

Olivia 08/02/2015 19:55

Bonsoir Sccip,
Ces succès ne semblent tenir parfois qu'à un effet de mode et une méconnaissance de ce qui peut exister autour... C'est pour cela que je me suis décidée à réagir et mettre en évidence certaines informations.
Bonne soirée

Odette 06/02/2015 21:15

bravo - reconnaître la vraie créativité et permettre aux créateurs de gagner leur vie est important, ce qui implique de renvoyer les copieurs à leurs chères (!) études

Olivia 08/02/2015 19:52

Bonsoir Odette,
Je suis d'accord, il ne faut pas confondre marketing habile et créativité. Mais ce n'est pas facile d'être doué dans les deux domaines !
Bonne soirée.

Droits d'auteur - Copyright

Toute copie des mes textes, photos, diaporamas, modèles et patrons est interdite à l'exception de l'usage privé pour les couturières amateur => INFOS ICI

Si vous aimez ce blog, créez des liens !

Créons des liens

Contacter l'auteur : Olivia 

Sites de référence

 

> ressources utiles
Lexiques: couture sans frontières

Blogs, sites personnels

Dessins

1+1+1...